Olivier Laurac Mbilia - Fondateur d'Africa By Art

Vous faire découvrir autrement l’art et la créativité sous toutes ses formes des artistes africains, afro descendants, antillais, de la diaspora et des amoureux de l’Afrique est l’objectif principal d’ABA-Africa by Art.

@rtiviste dans l’âme, Ex directeur projets et relation client, spécialisé dans la conduite du changement, le marketing et la transformation digitale, j’ai tout quitté afin de me consacrer pleinement à cette aventure pharaonique dont la finalité est de faire d’ABA le premier écosystème international au service des artistes, des amateurs d’art et des collectionneurs.

Soyez les bienvenu(e)s sur Africa by Art.

J’aime à dire que si l’Afrique est la source du monde nous sommes tous liés.

Frigg Toss

Plus connu sous le pseudonyme de Frigg Toss, Friggens Tossou est un artiste visuel et designer béninois. Il participe à l’aventure en assurant la direction créative de l’agence marketing d’ABA et fait partie des artistes de la galerie.

hamidou idrissa moussa

Hamidou Idrissa Moussa

De nationalité nigérienne, M. Hamidou Idrissa Moussa est Historien et critique d’art. Il a été formé à la filière Arts & culture de l’Université Abdou Moumouni de Niamey au Niger.

Depuis 2017, il fait de la recherche sur les arts plastiques africain et nigérien et oeuvre à promouvoir ces arts à travers des articles critiques publiés dans la presse du Niger, des conférences, des masterclasses et la médiation culturelle.

Maxime Cercel

Breton, issus de bretons, terre bénie des cieux, de lumière, et des peintres vert de mer, Maxime Cercel comprends très vite que tout cela n’est que poudre aux vieux.

Son amour de l aventure, de la poésie et son sens de l orientation défaillant l amènent tout droit de rennes à Brazzaville. En passant par bordeaux, Londres, Besançon, addis abbeba, durban, pointe noire, certes, … mais bon….

Amicalement décris par ceux avec qui il a travaillé comme un « couteau suisse » car polyvalent, il a travaillé sur des presses off set, assisté des street artistes dans leurs expéditions nocturnes, organisé des concerts, expositions & tout type d’événement culturel.

Il a rejoint le projet ABA car il croit dans une structure qui comprend les intérêts et les enjeux de la carrière des artistes. « Finalement développer la carrière des artistes c’est développer la création sur le continent. »

Ikram Ben Brahim

Ikram Ben Brahim, un parcours riche à l’international au service de l’art et de la culture africaine :
Artiste plasticienne et visuelle, Critique d’art, Docteur en Sciences et Techniques des Arts, Universitaire et Fondatrice du collectif d’Arts Visuels « Plein’ Art » qui tend à faire entrer l’art dans l’espace public. Son œuvre entremêle tissage, peinture, photographie, installation et performance.
Elle a participé à des expositions collectives et à des projets artistiques non seulement en Tunisie, mais aussi en Afrique (Ségou ’Art-Mali) et à l’étranger (également la France et l’Allemagne).
Elle est toujours à la recherche des nouveaux médiums et des nouvelles théories qui s’inscrivent dans l’esprit de l’art contemporain, afin d’établir sa propre pensée philosophique, conceptuelle et critique.
Elle a publié un ouvrage aux Éditions Universitaires Européennes (Allemagne), un article critique à la revue TRIAGES ; Paris et de nombreux articles dans des revues scientifiques, des revues africaines (Africulturelle ; Sénégal, journal Notre Nation ; Mali, Bénin, Nigeria, Angola, Côte d’Ivoire) et des journaux (Le Quotidien et la Presse Tunisienne). Plusieurs publications issues des actes des colloques en mettant en avant la création artistique et sa réception esthétique.
Elle a participé à un ouvrage collectif sous la direction du professeur Babacar Mbay Diop et une formation internationale sur la critique d’art présentée par les professeurs Hélène Tissières et Yacouba Konaté, Ségou’ Art 2019, Mali. Elle a participé aussi à la réalisation de la sculpture monumentale « Imixio Manum », des deux écrivains français : Alain Nadaud et Pierre Michon, Résidence artistique TARABUSTE, France 2019.
De plus, elle a réalisé un projet artistique en Allemagne en décembre 2019. Actuellement, elle est chroniqueuse sur la chaîne LionsProd au Sénégal à travers l’émission «Un autre regard sur l’actualité du continent». Elle a fait plusieurs interviews aux radios et à la télé autour de sa démarche artistique.
Ma démarche artistique ? un hymne à l’intelligence collective, à l’innovation et à l’instant présent :
« Soudain, l’éclair me point », écrit Ikram Ben Brahim. Sa démarche artistique consiste à réaliser des œuvres collectives dites contemporaines en utilisant divers médiums et différents matériaux. L’objectif de cette démarche est de tisser dans l’espace autrement en focalisant notre attention sur les jeux du regard et de l’espace entre l’immuable et le mouvant, le plein et le vide, l’ici et l’ailleurs.
En plein air, le collectif PLEIN’ART touche les spectateurs à travers leurs pratiques artistiques, afin de les inviter à voir et à percevoir leurs réalités autrement, car voir l’espace, c’est voir la liberté. Voir la liberté, c’est être libre. Nous avons à Voir, à expérimenter l’espace inaltérable, à ouvrir le chemin d’éveil et nous laisser ouvrir, à être spacieux. Si l’espace du regard est libre, alors nous sommes également libres dans l’espace. « Ma démarche artistique est suivie par une réflexion théorique et critique mettant en avant la question de l’éclair, voire de l’instant-éclair. »
Rejoindre le projet ABA-Africa By Art, pourquoi ? pour innover dans la promotion des artistes en participant à la création de l’écosystème ABA.
À travers ce projet, son intérêt est accordé à l’art en Afrique à travers la critique et la création artistique dite contemporaine. Cette création est fondée sur le croisement des disciplines artistiques qui tend au changement, à l’innovation et à l’évolution de l’art contemporain africain. Elle se concentre sur une certaine philosophie de l’africanité, elle-même axée sur la liberté et l’imagination créatrice. Dans le cadre de ce projet, la question de la critique et de la curation joue un rôle primordial pour la visibilité de cette création artistique interdisciplinaire. Il s’agit d’une réflexion sur le système de pensée et de production de sens dans l’art contemporain africain. Ainsi, la curation révèle un besoin de sélectionner, mettre en forme, partager et donner de la visibilité à des évènements artistiques qui seront organisées par Africa By Art.
« …La possibilité qui m’est offerte de contribuer à l’organisation d’évènements en matière de critique, de curation et de commissariat d’expositions est une opportunité que je saisi pour faire rayonner autrement l’art africain sous toutes ses formes à travers le monde. »